Depuis quelques jours, est circulée dans les réseaux sociaux une vidéo qui dévoile la vente aux enchères d’êtres humains en Libye. Une vente aux enchères évoquant la période des traites négrières lorsqu’on s’aperçoit que ces êtres humains sont en fait des migrants de l’Afrique subsaharienne.

Or, cette situation nous permet de constater que les Libyens ont la mémoire courte : en réduisant ces migrants noirs à l’esclavage, ils ne reconnaissent pas le rôle qu’Haïti, un pays noir, a joué dans l’indépendance de leur pays.

D’ailleurs, je ne vois même pas pourquoi j’euphémise ce fait en parlant d’indépendance. N’ayons pas peur des mots. Haïti a LIBÉRÉ la Libye du joug italien, en 1949.

En effet, il fut un temps où Haiti prenait la défense des peuples opprimés, et la Libye a pu profiter des largesses de cette jadis Police de la liberté.

Permettez-moi d’historiciser ce passé que le peuple lybien semble vouloir oblitérer.

Suite à la Seconde Guerre mondiale, les puissances alliées ont décidé de régler le cas des possessions italiennes en présentant le plan Bevi Sforza, un plan qui suit la ligne colonisatrice des Occidentaux.

Le 17 mai 1949, aux Nations Unies, le sénateur haïtien Émile St-Lôt, à la grande surprise des puissances mondiales, vota contre l’approbation de cette résolution favorable à l’occupation italienne de la Libye.

À cette époque, le gouvernement lybien était si content et soulagé, qu’il a donné le nom d’Émile St-Lôt à une rue de Tripoli, la capitale du pays.

Le vote décisif du sénateur haïtien a non seulement libéré la Libye, mais il a également permis à la Somalie d’obtenir son indépendance, puisqu’elle était incluse dans le plan Bevin-Sforza.

Très prochainement, je vous reparlerai d’Émile St-Lôt, cet illsutre ambassadeur, mais pour le moment, revenons à nos moutons.

Les images de cette vidéo publiée par CNN ont sans aucun doute fait le tour du monde. Elles sont douloureuses et révoltantes.

Elles nous font réfléchir.

Il est temps que le monde arabe, qui dénonce le racisme occidental, lève le voile sur son propre racisme.

Il est également temps que l’Union africaine, dont le président est Guinéen, prenne des sanctions contre ces États membres de l’Union ayant des tendances esclavagistes.

En conclusion, la diffusion planétaire de cette vidéo signifie que le problème n’est plus africain, arabe ou lybien. Il est mondial. Il est devenu le nôtre.

Nous devons agir!

Walter Innocent Jr
Author

J'écris par passion. Je blogue par souci d'une meilleure compréhension du monde complexe dans lequel nous vivons. À travers mes écrits, je compte vous faire voyager dans tous les coins de la planète afin de découvrir et d'explorer les réalités sociales et culturelles de différentes sociétés.

2 Commentaires

  1. M. Walter,
    J’ai beaucoup aimé vos blogues, vous ecrivez tellement bien
    Super
    Naqabah

    • Walter Innocent Jr
      Walter Innocent Jr Répondre

      Merci pour ces beaux mots, Naqabah! C’est gentil de ta part.

Laisser Un Commentaire